Club dégustation ADAS Versailles

07 décembre 2017

Voyage en Terre Inconnue: les rouges prestigieux hors de France

Pour la dernière séance de la saison 2017, la traditionnelle vidange de la trésorerie nous permet de financer un voyage en bouteille un peu plus prestigieux que le restant de la saison.

Cette année, nous restons exceptionnellement sur la couleur rouge comme en 2016. Cela nous permet un périple international plus intéressant autour de cépages qui ont fait la réputation de certaines régions hors de France.

Les vins ont été ouverts en début de séance mis sous chaussette puis transvasés en carafe dans un ordre aléatoire par un participant. Personne ne savait donc ce qu’il dégustait. Seul l’organisateur savait qu’elles étaient les 6 bouteilles mais ne savait pas ce qu’il y avait dans les carafes.

Les six vins dans l’ordre de la dégustation des 11 participants de la séance:


Vin#1 – Espagne - Castille-et-León - Ribera del Duero - Tempranillo (tinta del Païs)- Bodegas y Viñedos Neo - Neo 'Punta Esencia' - 2004 -
acheté sur WineInBlack 40€

 

Vignes de 80 ans, 15qx/ha. 6 semaines de macération, fermentations (FA+FM) en cuve inox. Élevage 200% de fûts neufs (12 mois en futs neufs 80% français + 20% USA puis 4 mois dans de nouveaux futs neufs français).

Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Robe brillante. Intense. Assez claire.
Nez agrable, un peu doux. Fleurs, évanescent. fruits compotés (surmaturité). De la vanille et du caramel. Un peu poivré. La fraicheur annoncée par la couleur.
Bouche mûre, zan. Apre mais pas astringent. Pas sucré. Légèrement acidulé et bien boisé.
Note moyenne de 15,1. Avant-dernier des 6 vins. Mais pas de différences significatives entre les 6 vins.
 

 


Vin#2 – Italie – Toscane (60km Sud de Pise) - Caiarossa (propriétaire de Château Giscours et le Château du Tertre)- Cabernet Sauvignon 18%, Merlot 21%,Cabernet Franc 25% ,Petit Verdotv8%,Syrah 6%,Sangiovese, Alicante 3% - 'Caiarossa' 2009
acheté sur WineInBlack 39,90€

Biodynamique + chai Feng Shui. La macération a duré entre 20 et 30 jours selon le cépage et la fermentation a eu lieu soit en cuves bois, soit en cuves ciment, toujours en fonction du cépage. Il en est de même pour la fermentation malolactique. Élevage très complexe et en barriques et en tonneaux, dont 30 % étaient neufs. Les variétés plus légères y vieillirent pendant 11 mois et celles plus puissantes 20 mois. Ensuite, le vin fut réassemblé à partir des meilleurs tonneaux
  Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Robe très brillante. Teinte un peu plus brique. et plus foncée.
Nez épicé (pain d’épices), puissant. De la viande, de la noix/noisette fraiches, des feuilles de laurier séchées. Du grillé, du vernis, de l’alcool.
Bouche sur alcool et caramel. De la fraicheur en finale mais beaucoup d’alcool.

Note moyenne de 14,5.
La moins bonne note de la séance mais très élevée dans l’absolu pour nos dégustations.

Vin#3 –Espagne – Rioja Alta - Bodegas Muga – Tempranillo 75%, Graciano 15%, Mazuelo 10%- Muga Rioja 'Torre Muga' 2011
acheté sur WineInBlack 62€

  Vinifié en foudre, élevé 18 mois en fûts de chêne, puis 12 mois en bouteille
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur noire opaque. Des larmes violettes tapissent les verres.
Nez chocolat, cacao, pain grillé. Du pruneau et du végétal (promenade en forêt). Des accords improbable de fraise au basilic. Et un peu de chambre à air de vélo pour les cyclistes.
En bouche, puissance et tension. Pas de sucre.
Note moyenne de 16,1. Deuxième ex-aequo.
 

Vin#4 – Nouvelle-Zélande - Gimblett Gravels (côte Est de l’Île du Nord) - Syrah - Craggy Range - 'Le Sol' Hawke’s Bay 2011 - 59,90€
acheté sur WineInBlack 59,90€ 

Une parcelle. 62 hl/ha. Vendanges manuelles, égrappage. Fermentation en cuve Inox et petites cuves de bois ouvertes. Elevage 18 mois en fûts de chêne français (35% neuf).  
  Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Robe claire.
Nez léger, menthe, moins poivrée. De la résine et du poivre (bravo Hakim pour avoir trouver ton marqueur de la Syrah)
Bouche monte puis descend puis monte.
Très poivré. Et acide: potentiel de tenir le vieillissement.
Note moyenne de 15,4. Quatrième du classement derrière les 2 ex-aéquo. Comme le vin#1, plus consensuel que les vins mieux notés en moyenne.

Vin#5 – Autralie Occidentale - Frankland River (Sud Ouest / Perth) -Larry Cherubino - Cabernet Sauvignon – ‘Cherubino' Frankland River – 2014
acheté sur WineInBlack 59,90€


Vignes de 20 ans. Raisins vendangés à la main, refroidis pendant la nuit, triés manuellement, avec six semaine de macération sans remontage puis clarification une semaine en cuves inox avant le transfert en fûts de chêne français pendant 18 mois
Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Robe très colorante. Intensité un peu moindre que vin#3 mais tapisse encore plus les parois de nos verres.
Nez léger. Boisé. De la fraicheur apporté par une touche boisée. du chocolat et du pruneau.
En bouche, il fait la même impression que sur les parois du verre: une bombe. Des sensations inédites pour beaucoup.
Note moyenne: 16,3. La meilleure note moyenne de la séance. Même si un dégustateur n’a pas aimé la surprise, nous avons tous été subjugué par l’originalité.
 

Vin#6 – Italie – ToscaneBrunello du Montalcino – Sangiovese Grosso (Brunello) - Casato Prime Donne -Donatella Cinelli Colombini - Brunello di Montalcino Riserva 2010
acheté sur WineInBlack 59,90€

le vin macère sur lies sauvages dans huit fûts inox ouverts, climatisés et de forme tronconique, soit aéré naturellement. Un dispositif mécanique de plongée permet une macération sans utiliser de pompes : une combinaison réussie de technologies dernier cri et de traditions ancestrales tout au long de la vinification. Le vin fut élevé pendant 36 mois dans des tonneaux fabriqués de façon artisanale d’un volume de 5 000 à 7 000 litres et dans de grands fûts de bois allant jusqu’à 15 000 litres. Après quoi, il vieillit durant 24 mois supplémentaires en bouteille
  Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur rangé tuilée. Nez subtil, café torréfié, pétrole.
Bouche “knowk out”. Du pruneau. Faisandé en fin de bouche.
Note moyenne de 16,1. Deuxième ex-aequo. Mais comme son collègue espagnol de podium, divise les dégustateurs.


Le Coin du statisticien.

Les moyennes très élevées des notes semblent montrer que les dégustateurs ont senti que les vignerons se sont donnés les moyens de faire des vins de plaisir. Les différences de gout sont particulièrement marquées entre les dégustateurs. Ainsi le regroupement des vins suivant le plaisir des dégustateur ne suivent aucune logique de cépages ou de pays. Ces six vins “Premium” sont aimés (ou pas) pour leur singularité.

 


05 décembre 2017

La pureté du Sangiovese à Montalcino dans sa version Brunello 2010

Pour la dernière séance de la saison 2018, nous vidons les caisses pour un voyage en Toscane dans le village de Montalcino.

Découverte du cépage Sangiovese avec un de ses plus nobles ambassadeur, la DOCG Brunello di Montalcino. Six producteurs, tous en 2010.

Les cuvées ont été dégustées dans un ordre aléatoire (sauf le premier vin mis en tête pour son nez discret à l’ouverture qui risquait de disparaitre après d’autres vins plus expressifs) et servis en carafe.

20171205_094645_001

Exceptionnellement, six vins d’une offre internet pour cette dégustation au lieu de 5. Malgré l’effort supplémentaire, les belles différences que nous avons trouvées entre ces bouteilles a permis de conserver la curiosité jusqu’au bout.

Un petit nuancier des robes du vin faisait son apparition pédagogique pour cette séance afin de partager une définition des couleurs plus visuelle.

Les six vins dans l’ordre de la dégustation des 14 participants de la séance:


Vin#1 – Tenuta Vitanza Brunello di Montalcino 'Tradizione' 2010
acheté sur WineInBlack 49€

 
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur orangée, tuilé, acajou.
Nez cerise amère, noyau/amande. Framboise. Sous-bois humide. Café et pruneau
Bouche sur l’acidité brutale, toujours plus marquée sur le premier vin à jeun. Assez court. Un peu lactique (ferment de lait, camembert/croute de fromage). Finale sur l’amertume.
Note moyenne de 12,9. Dans la seconde moitié des 6 vins..
image

 


Vin#2 – Pinino Brunello di Montalcino 2010
acheté sur WineInBlack 28€

 
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur plus foncée.
Nez différent. Fruit confit, mout de raisin rouge. Tomate. Banyuls (rancio), pruneau.
Court en bouche. Acide et plat. Plus équilibré que le premier pour certains.
Note moyenne de 12,8.
L’avant-dernier, dans la seconde moitié.

Vin#3 –Tenuta di Sesta Brunello di Montalcino 2010
acheté sur WineInblack 21€

   
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Même couleur que le précédent. Plus brillant et plus clair.
Nez fumier, un peu le renfermé. bois et cassis. Chocolat.
Bouche un peu poivrée, framboise et autres fruits rouges. Plus de sucrosité avec des touches d’oxydation.
Note moyenne de 13,8. La moins bonne moyenne de la séance, mais statistiquement reste dans la seconde moitié. Nos amateurs mettent en queue de peloton à l’aveugle la bouteille la moins chère !
image

Vin#4 – Brunello di Montalcino Terralsole 2010
acheté sur WineInBlack 42€ 

 
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur un peu plus foncée (entre #1 et #2).
Nez framboise, moins puissant. Solvant et mentholé. Un peu de poivron.
Moins acide en bouche. Plus de longueur (et court pour d’autres). De la mâche. Vin “travaillé du fût”.
Note moyenne de 14,2. Le dernier du trio de tête.

Vin#5 – Frescobaldi Brunello di Montalcino 'Castelgiocondo' 2010
acheté sur WineInBlack 37€


 
Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Couleur foncée.
Nez compoté, kirch, pruneau, chaleur de l’alcool.
Bouche astringente, sous-bois. Toujours cette trame acide
Note moyenne: 15,0. Le premier du trio de tête. Il y en a qui se sont fait plaisir.
image

Vin#6 – Villa i Cipressi 'Zebras' Brunello di Montalcino 2010
acheté sur WineInBlack 51€

 
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Nez fumée, fumier. Chocolat et champignon.
En bouche de l’astringence. Joue en deuxième mi-temps. Boisé.
Note moyenne de 14,6. Le deuxième du trio de tête. A plus divisé que le premier et permet à la plus chère bouteille de ne pas prendre la première place.


Le Coin du statisticien.

Les 14 dégustateurs ont des gouts convergents pour le Sangiovese puisque l’on retrouve dans la classification des vins la médiane des notes qui coïncide bizarrement à l’ordre aléatoire des bouteilles.

Est-ce que la découverte du Sangiovese nécessite trois bouteilles pour s’habituer avant de se lâcher de plaisir ?

image

Posté par CyrilBasco à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 novembre 2017

Voyage avec quelques vins blancs méditerrannéens

Séance en blanc suggéré par un des membres du Club Oenologie qui a passé plusieurs vacances estivales sur les iles méditerranéennes et y avait fait de belles découvertes en vin blanc.

Cinq bouteilles pour cette séance pour nous faire voyager grâce à des cépages autochtones.

20171107_115259

Les bouteilles dans l’ordre aléatoire de la dégustation à l’aveugle.


Vin#1 - Croatie, Vinogorje Brač (île au Sud de Split), Stina, cuvée Bijeli 2016

cépages Pošip 70%, Vugaa 20%; Chardonnay 10% 20171107_134040
image Ce que les dégustateur en ont pensé:
Couleur claire, brillant.
Nez pas grand chose. agrume, litchi. abricot sec, miel.
Bouche légère, sur la douceur. Un peu perlant. Suave.
Profil gras, pour l’apéro
Note moyenne: 11,8. Le moins apprécié du groupe des 4 premiers (non significativement différents)

Vin#2 - Italie, Campanie, DOC Vesuvio, Mastroberardino, Lacryma Christi del Vesuvio 2016

 

20171107_134106 Cépage Coda di Volpe (connue localement sous le nom de Caprettone ou Crapettone). vignobles situés sur les pentes du volcan : « Haec iuga quam Nysae colles plus Bacchus amavit » (« Bacchus aima ces collines plus que ses collines natales de Nysa ») chantait le poète latin Martial.
Ce que les dégustateur en ont pensé:
Couleur moins prononcée, plus claire, plus brillant.
Nez lacté, yaourt à la vanille. Amande. Un peu de citron. Miel
Bouche sur l’amertume de l’amande. Un peu solvant. Apre. De la longueur
Note moyenne: 8,9. La plus mauvaise note. Un vin qui n’a pas été du tout apprécié à cause de son amertume.
image

Vin#3 - Italie, Campanie, DOP Falanghina del Sannio Taburno, Azienda Agricola Fontanavecchia 2013

Cépage Falanghina 20171107_134115
image Ce que les dégustateur en ont pensé:
Couleur plus foncée.
Nez marqué de fruits frais. Ananas, citron vert, coquille de noix.
Bouche un peu perlante. Toastée, grillée. Acidité et longueur.
Note moyenne: 12,0. Avant dernier du groupe de 4.

Vin#4 - Italie, Marches, DOC  Verdicchio dei Castelli di Jesi Classico, Tenuta di Tavignano Classico Superiore 'Misco' 2013

 

20171107_134123 Cépages Verdicchio
Ce que les dégustateur en ont pensé:
Couleur intense.
Nez fort. Miel, fleur, ananas, intéressant. Un peu de pneu.
Bouche bof. Amertume des agrumes.
Note moyenne: 12,2. Deuxième note de la séance, mais pas significativement différente des 4 premiers.
image

 


Vin#5 - Grèce, Péloponnèse, IGP Péloponnèse, Skouras, Moscofilero 2016

cépage Moscofilero 20171107_134134
image Ce que les dégustateur en ont pensé:
Couleur très claire.
Nez litchi, rose, fleurs. Intensité.
Bouche Litchi, rose, fleurs toujours. Fruit de la passion. Pamplemousse. réglisse.
Note moyenne: 12,4. Meilleure note de la séance pour l’unique grec avec un profil bien différent des 4 autres.

Le coin du statisticien

La queue du loup des pentes du Vésuve a fait l’unanimité contre lui. Le vin#5 permet de mieux séparer les dégustateurs sur leurs gouts. Les deux italiens bien que regardant soit la méditerranée soit l’adriatique sont appréciés plus uniformément.

image

05 octobre 2017

Le Pinot Noir français, ce cépage si clivant ?

Reprise des séances en rouge et en Pinot Noir. Cépage rendu inaccessible dans ses meilleures versions bourguignonne à l’amateur débutant et modeste. A l’aveugle, est-ce que l’on peut se faire plaisir avec du Pinot Noir quand on ne connait pas son origine ni son prix ?

Tentative de réponse avec six cuvées françaises, sans piège exotique en restant dans les contrées fraiches de l’hexagone qui ont toujours faits du Pinot.

Les cuvées ont été dégustées dans un ordre aléatoire et cachées dans leurs chaussettes. A l’aveugle, même pour l’organisateur qui avait ramené les bouteilles.

Les six vins dans l’ordre de la dégustation des 12 participants de la séance:


Vin#1 – France, Bourgogne – Côte Chalonnaise, Famille Devillard, Domaine de la Ferté, Givry Premier Cru Clos Servoisine 2009
acheté au domaine 20€

Pinot Noir

 
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur foncée. Nez “pinote”: sans pouvoir décomposer vraiment leur impression, ceux qui ont déjà apprécié un Pinot reconnaisse dans ce nez tout ce qui les avait marqué. De la puissance (larmes très rouges), de la fraise, herbacé pour certains. Boisé.
Bouche, l’acidité peut être gênante ou pas. Râpeux et astringent.
Note moyenne de 12,9. La troisième marche du podium de la dégustation, mais dans le groupe statistique des 4 premiers.
image

 


Vin#2 – France, Bourgogne – Côtes de Nuits, Domaine Robert Chevillon, Nuits Saint Georges Premier Cru les Roncières 2011
acheté au domaine 33€

  Pinot Noir
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur plus claire et nuances orangées trahissent l'âge.
Nez fondu. Cerise dans sa version à l’eau de vie, du cuir. Poivre. Les notes d’évolution sont aussi au nez.
Bouche poivre, subtile. Ronde et équilibré. Des notes de roses fanés. Le vin divise: vin dilué, fluide, passé pour ceux qui n’ont pas aimé. Pour ceux qui aiment, c’est tout le charme du Pinot à maturité.
Note moyenne de 13,2. Le deuxième (toujours dans le groupe statistique des 4 premiers).

Vin#3 –France, Loire, Domaine François Crochet, Sancerre 2015
acheté au domaine 14,5€

Pinot Noir  
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur identique au Vin#1. Moins limpide, moins brillant.
Nez pinote moins que le Vin#1. Des agrumes, de l’oseille et surtout beaucoup de fleurs (lys, réséda, pivoine, lilas). Du fruit croquant. Un peu de bois.
Attaque agréable. Un peu léger un bouche comparé au nez. Finale un peu amère.
Note moyenne de 13,8. La meilleure moyenne de la séance. Le vin qui nous aura divisé le moins, le meilleur ambassadeur du Pinot.
image

Vin#4 – France, Bourogogne, IGP Coteaux du Tannay, Pierre Hervé, « Entre mes Mains » 2015
acheté au salon des vins bio de Montreuil 13€ 

  Pinot Noir
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Belle couleur.
Nez plat
.
Bouche attaque acide. Du bonbon à la violette. De la cerse des bonbons crémats. Fugace.
Un vin de soif.
Note moyenne de 9,8. L’avant-dernierde notre dégustation. Significativement moins apprécié que les 4 mieux notés. Comparé au meilleur de la séance, même macro-région (Loire) avec des parcelles à une heure de voiture l’une de l’autre, même millésime plutôt favorable.

Vin#5 – France, Loire, IGP Pays du Puy de Dôme, Domaine du Clos de la Sarre, Jean-Pierre Prugnard, Pinot Noir 2015
acheté sur l’aire des Volcans d’Auvergne 7,90€


Pinot Noir
 
Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Couleur claire, limpide, un soupçon orangé.
Nez pinote. Jus de viande, cerise. Agréablement léger. Un peu de sureau.
Bouche sur la fumée. De la mâche.
Note moyenne: 12,4. En quatrième position. Moins consensuel.
image

Vin#6 – France, Bourgogne – Côtes de Beaune, Julien Altaber, Sextant, Bourgogne « La Fleur de Verre » 2016
acheté en caviste “nature” Paris 20€

  Pinot Noir
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur étonnamment transparente même pour un Pinot.
Au nez, une grande expérience pour nos dégustateurs: odeur fécale, d’évier croupi et d’œuf pourri. Certains ne peuvent s’empêcher de sortir des cris de dégouts. Psychologiquement très difficile pour beaucoup à mettre en bouche.
Sec. Finale un peu sucrée.
Note moyenne de 4,2. Depuis que nous faisons déguster des vins, c’est la première fois que nous tombons sur un vin aussi horrible, même pour les candides qui ne connaissent rien au débat sur les vins “nature”. Significativement plus mauvais que les 5 vins de la séance, mais certainement de tous les vins que nous avons goutés.


Le Coin du statisticien.

Les deux vins les plus appréciés (Vin #1 et #3) sont bien groupés. Pourtant deux profils différents entre la puissance du vin de Robert Vernizeau, le vinificateur de la famille Devillard, et la fraicheur de la bouteille de François Crochet. Le vin #4 est trop inexpressif pour séparer les notateurs.image

Une autre représentation de la dispersion d’appréciation des vins ferait ressortir l’axe 1 le plus représentatif un gradient entre les vins extrêmement nature à gauche (Vin#6) puis bio insoumis de Montreuil (Vin#4) contre les vins conventionnels à droite. Mais le vin#3 de François Crochet contredit cette approche avec son passage en bio. L’axe 2 avec les notes d’évolution caractéristique du Vin#2 et la matière concentrée et boisée du Vin#1 l’opposition entre les amateurs de rose fanée et de la fraise bien mure.

image

Posté par CyrilBasco à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 octobre 2017

Zinfandel et Primitivo, deux Dalmatiens émigrés en Californie et dans les Pouilles

Séance originale d’hommage au cépage célèbre en Californie et plus largement aux States, le Zinfandel (ou “Zin” pour ceux qui ont du mal avec les mots de plus de deux syllabes et qui appellent leur “Cab Sev” leurs Cabernet Sauvignon favoris).

Malheureusement pour nos amis ricains, ils n’ont pas inventé le Zinfadel puisqu’il a été importé d’Europe au début du XIXème siècle. De son point de départ en Dalmatie (autour de la Croate Spit) le cépage Tribidrag (ou Crljenak kaštelanski en version moins prononçable en Europe de l’Ouest) ne s’est pas diffusé qu’en Amérique du Nord mais aussi en Italie où son implantation dans le talon de la botte l’a baptisé Primitivo.

Trois vins Californiens mélangés au hasard avec trois vins des Pouilles pour savoir si cette coqueluche américaine nous séduit aussi avec une touche “vieux monde” ou pas/

Les six vins dans l’ordre de la dégustation des 13 participants de la séance:


Vin#1 – Italie, Apulia, IGT Salento Rossi, Salento Rosso, L'Astore Masseria, Jèma, Primitivo 2013

Zinfandel

Cépage Primitivo
Région de Cutrofiano (Lecce)
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur claire, un peu passé (teinte orangée) trahissant une sensibilité à l’oxygène.
Nez typé Porto. Du cuir, de la banane mure. Le fruit rouge (fraise, cerise). Boisé.
Bouche un peu moins prononcée. De l’acidité et de ’amertume. Des notes salées. Tannique.
Note moyenne de 12,4. L’avant-dernier de la séance et statistiquement dans le groupe des quatre vins de queue!
image

 


Vin#2 – USA, CA, Mendocino County, Parducci, Small Lot Blend, Zinfandel 2014

Cépage Zinfandel
Région nordique au-dessus de la Nappa Valley.
Zinfandel
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur rouge plus vive.
Nez puissant, fumée du bois humide. Beaucoup trouvent de l’iode (coquille d’huitre, bord de mer). Du sucré, de la fraise et du cassis.
Bouche sur le fruit frais (Muscat, fraise, cassis). Le sucre se retrouve sous forme de caramel. Très/trop amer.

Note moyenne de 11,7. La plus mauvaise note.

Vin#3 – Italie, IGT Puglia, Cantine Francesco Minini, Terre Avare Primitivo 2016

Zinfandel cépage Primitivo
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur plus foncée que les deux précédent, un peu trouble.
Nez plat. Animal, boisé (grillé) sucré. Des notes originales de levain, de toile de jute ou encore de thon à l’huile en boite.
Bouche très sucrée (confiture de fraise – cassis). Des notes minérales de fumée, de pierre.
Note moyenne de 12,8. Le troisième du podium. Pas mal pour le moins cher des six, mais significativement moins apprécié que le duo de tête.
image

Vin#4 – Italie, Gioia del Colle DOC, Fatalone, Primitivo 2013

cépage Primitivo Zinfandel
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur brillante, foncé.
Nez pain grillé, poussière et fumée. Du fruit un peu exotique (thé à la Mangue) et confiture de cerise noire.
(un effet des nuits fraiches du County Californien de Mendocino et des collines italiennes de Gioia del Colle ?).
Bouche sur le sucre et l’amertume. proche du Vin#2 pour certains et du vin#3 pour d’autres. Pate de coing, raisin de table type Muscat, framboise. Le côté lacté du Yaourt nature.
Note moyenne de 12,6.Le vin du milieu, statistiquement dans le groupe des quatre dernier.

Vin#5 – USA – Sonoma County, Dry Creek Valley, Francis Ford Coppola Director's Cut Zinfandel 2013


Zinfandel
cépage Zinfandel (84%), Petit Sirah (14%) et Syrah (2%)
Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Couleur intense.
Nez épicé. Du fumé, du minéral. Du fruit, du boisé type copeaux (vanille, caramel). Un côté Iodé qui rappelle le Vin#2 Bouche fraiche et puissante. Du poivre, du cassis et toujours ce caramel
. De la longueur
Note moyenne: 14,8. Le duo de tête avec exactement la même moyenne.
image

Vin#6 – USA , AVA Lodi, Delicato Family Vineyards, Brazin Old Vine, Zinfandel 2014

cépage Zinfandel Zinfandel
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Nez fruit, fumé de bois, boisé, Entre le sucre et l’amer.
Bouche de vin cuit, pruneau. Confiture de mure. Pomme et trouspinette.
Note moyenne de 14,8. Le duo de tête avec exactement la même moyenne.


Le Coin du statisticien.

 

Les deux vins les plus appréciés (Vin #5 et #6) sont bien groupés. Pour apprécier votre Zin, il faut donc mettre plus de 15€ (ou 13$ sur place).

Les deux autres vins groupés (Vin #2 et Vin #4) ont en commun les nuits fraiches de l’altitude de leurs terroirs qu’il soit californien ou italien.

image

Posté par CyrilBasco à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 juin 2017

Le Jura en blanc et jaune

Une séance que nous avons mis du temps à mettre à l’ordre du jour. Les vins blancs du Jura sont un sujet de discorde parmi les amateurs de vins, le risque étant très fort de tomber sur un débat polémique sur les vins jaunes oxydés.

Hakim était l’animateur à la manœuvre puisque nous pouvions profiter de ses bouteilles en cave et de ses visites chez les vignerons locaux pour nous présenter des vins sans l’oxydation redoutée.

Les six vins dans l’ordre de la dégustation des 14 participants de la séance:


Vin#1 – Jura, Domaine Stéphane et Mireille Tissot, cuvée Patchwork 2015

Jura

cépage Chardonnay
Achat 16€
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur couleur foncée. Assez gras, limpide.
Nez frais, agréable. un peu doux, salin. Acidulé. Pomme verte. Puissance.
Bouche trame acide ou douceur en finale. De la puissance. Pomme à cidre. Manque de complexité.

Note moyenne de 14,8. Meilleure moyenne de la séance, dans le duo de tête.
image

 


Vin#2 – Jura, Domaine Jean-François Gavenat, Les Chalasses vieilles vignes 2011

 Achat 24€ 20170622_Vin2_132827
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur jaune doré, limpide et sirupeux.
Nez pas agréable, réduit. Un peu fumé et alcool.
Bouche très acide et amère. Citronée. Très droit et court.

Note moyenne de 11,0.
Dans la mauvaise moitié et même avant dernier.

Vin#3 – Jura, Arbois Pupillin, L.M Petit, Domaine de la Renardière, Les Terrasses 2012

20170622_Vin3_132953

cépage Savagnin, ouillé

Achat 18,50€

Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Nez identique au Vin#1. Un peu d’oxydation (noix et noisette). De l’acidité volatile laisse penser à à vin ”nature”.
Bouche sur le même profil que le nez. Acide et plat.
Note moyenne de 12,2. Le vin du milieu, mais dans la mauvaise moitié.
image

Vin#4 – Jura, Arbois, Domaine Jacques Puffeney, 2014

cépage Chardonnay, ouillé

Achat 15€

20170622_Vin4_133002
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur un peu plus claire, plus brillante.
Nez dérangeant de pétrole. Du végétal (menthe et anis).
Bouche marquée. Pas grand chose. Fermentaire.
Note moyenne de 08,9. Le bon dernier de la dégustation, significativement.

Vin#5 – Jura, l’étoile, Domaine David Geneletti, Genensius floral 2013


20170622_Vin5_133121
 Achat 7€
Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Couleur dorée.
Nez complexe. Marin (iode et algue). Crémeux, beurré, brioche.

Note moyenne: 13,4. Troisième marche du podium, mais pas si loin de la quatrième.
image

Vin#6 – Jura, Arbois, Domaine Jacques Puffeney, cuvée Sacha

cépages 1/3 Savagnin sous voile + 2/3 Chardonnay ouillé

Achat 18€

 

20170622_Vin6_133239
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur rancio.
Les dégustateurs sont alors fatigués et n’arrivent plus à décrire ce 6ème vin.
Note moyenne de 14,1. Les notes parlent quand même et le place à la deuxième position, dans le trio statistique de tête.

Vin#7 – Jura, Château Chalon,Maison du vigneron, 2007

20170622_Vin7_134030 Hors concours, un vin de voile pour ne pas sortir ignorant de la séance.
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Le vin oxydé de la séance pour donner une idée du vin jaune aux dégustateurs et comprendre pourquoi il divise. Pas de note demandée
Pas de Note moyenne .
 

 

Difficile de trouver une tendance entre les 6 vins. Les rares vins qui présentaient des notes oxydatives n’ont pas plu.

Le Coin du statisticien.

 

 

image

Posté par CyrilBasco à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2017

Riesling allemand du bord du Rhin

Un déplacement professionnel de l’autre côté du Rhin ne nous avait pas permis de nous faire une opinion favorable des vins produits par nos voisins. Pour ne pas rester sur cette impression chauvine, nous en remettions à vendeur internet allemand pour nous faire une sélection de leur Riesling abordables.

Les six vins dans l’ordre de la dégustation des 12 participants de la séance:


Vin#1 –Allemagne, Lubentiushof 'Lentus' Riesling trocken 2013

20170620_133248


Producteur Lubentiushof
Région Moselle
Cépage Riesling
Type Sec
Température 8-10°C
Degré d'alcool 11,5 %
Potentiel de garde Jusqu'en 2018
Élevage Élevage en cuve - Inox

Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur jaune paille, abricot.
Nez fumé, citron, ananas pas mûr.
Bouche sur attaque acide. Gout fumé. Fermentation (levure). Pêche pas mure et abricot.

Note moyenne de 12,9. Une entrée en matière qui se retrouve avant dernière, mais statistiquement pas différente de la meilleure moyenne.
image

 


Vin#2 –Allemagne, Riesling trocken 'Shark' 2015 Braunewell2011

Producteur Braunewell
Région Hesse rhénane
Cépage Riesling
Type Sec
Température 8-10°C
Degré d'alcool 13 %
Potentiel de garde Jusqu'en 2018
Élevage Élevage en foudre et cuve – Inox

20170620_133316
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur un peu plus brillante.
Nez muscat, silex/fumé.
Bouche sur une attaque douce (sucrosité), un peu de perlant piquant. Nuances abricot pas mûr, prune. De l’astringence.

Note moyenne de 13,4.
Dans la moyenne.

Vin#3 – Allemagne, Riesling trocken 'Anima' 2013 Detlev Ritter et Edler von Oetinger 2012

20170620_133331

Producteur
Detlev Ritter et Edler von Oetinger
Région Rheingau
Cépage Riesling
Type Sec
Température 8-10°C
Degré d'alcool 12 %
Potentiel de garde Jusqu'en 2020
Élevage Élevage en cuve - Inox

Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Robe avec plus de larmes.
Nez pêche et fraicheur.
Bouche acide (agrumes doux) et lactée. Moins de persistance.
Note moyenne de 13,7. La deuxième moyenne de la séance..
image

Vin#4 – Allemagne, 'Sex Drugs & Rock'n Roll' Just Riesling 2016 Emil Bauer & Söhne 2014

Producteur Emil Bauer & Söhne
Région Palatinat
Cépage Riesling
Type Sec
Température 6-8°C
Degré d'alcool 12,5 %
Potentiel de garde Jusqu'en 2018
Élevage Élevage en foudre et cuve – Inox

20170620_133347
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur plus pâle, robe plus grasse.
Nez ananas fugace, bourgeons de cassis. Nectarine, abricot. Pas de fumé.
Bouche cassis, piquant (acidité). Pêche et ananas.
Note moyenne de 14,4. La meilleure note de la séance. Et à l’aveugle du nom de la cuvée !

Vin#5 – Allemagne, 'Pfärit 1597' Ruppertsberger Riesling trocken 2014
Dr. Bürklin-Wolf2013

20170620_133635

Producteur Dr. Bürklin-Wolf
Région Palatinat
Cépage Riesling
Type Sec
Température 8-10°C
Degré d'alcool 12,5 %
Potentiel de garde Jusqu'en 2021
Élevage Élevage en foudre et cuve – Inox

Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Rien noté sur ce vin.

Note moyenne: 09,3. Un vin qui n’a pas parlé, ni séduit..
image

Vin#6 –Allemagne,  Riesling trocken 'Fass 9' 2015 Thörle

Producteur Thörle
Région Hesse rhénane
Cépage Riesling
Type Sec
Température 8-10°C
Degré d'alcool 12,5 %
Potentiel de garde Jusqu'en 2019
Élevage Élevage en foudre et cuve – Inox

ADAS Riesling
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Nez fumé, neutre et lacté.
Bouche sur le fruit (pamplemousse), pas de relief.

Note moyenne de 13,4.
Dans la moyenne.

 

Le Coin du statisticien.

Connaissant mal les appellations et la viticulture allemandes, difficile d’expliquer comment les vins se groupent en fonction du gout des dégustateurs d’aujourd’hui.

 

image

Posté par CyrilBasco à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 mai 2017

Les rouges à plus de 95 points

La facilité pour trouver des thèmes de séances est de s’en remettre à des offres prédéfinies par les sites internet de vente de vins.

L’objectif de cette séance était de confronter les notes de plaisir que nous donnons aux bouteilles que nous dégustons aux notes qualitatives que donnent les critiques de vins pour faire vendre les cuvées la plus réussies.

Nous voilà avec 5 bouteilles ayant obtenues au moins 95 points sur 100 par concours ou un éminent dégustateur international. Une seule bouteille française.

Les bouteilles ont été goutées à l’aveugle dans un ordre aléatoire. Savoir que les vins sont reconnus a certainement débridé certaines notes, mais a contrario, certains dégustateurs n’ont pas été impressionné plus que ça et on clairement exprimé leur déplaisir.

Les cinq vins dans l’ordre de la dégustation des 12 participants de la séance:


Vin#1 – Italie, Capanie, Feudi di San Gregorio, Taurasi Riserva “Piano di Montevergine” 2010

Rouge 95 points

cépage Aglianico
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur intense.
Nez fruits des bois, mûre, floral (violette). Réglisse et tabac blond. Après quelques minutes l’impression d’alcool s’estompe pour le caramel.
Bouche alcool. Fruits rouge. Poire. Un peu de caoutchouc. Très âpre, décevant par rapport au nez.
Note moyenne de 13,9. La plus mauvaise note de la moyenne pour le vin le plus cher de la séance !
image

 


Vin#2 – Espagne, Navarre, Bodega de Sada, Crianza “Garnacha Vinas Viejas” 2011

cépage Cabernet Sauvignon, Tempranilo, Garnacha Rouge 95 points
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur plus brillante, moins épais
Nez animal (cuir), fraise/framboise. Cassis frais. De la sucrosité, de la noisette. Un peu d’épice (poivre)
Bouche cohérente avec le nez. L’acidité fait ressortir les fruits frais. Un peu vinaigre de framboise.

Note moyenne de 14,9.

Vin#3 – Australie, Clare Valley, Kilikanoon Wines, Grenache Syrah Mataro “Killerman’s Run” 2013

Rouge 95 points  
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur épaisse, violette.
Nez animal, sous-bois, bitume, eucalyptus. Un peu de violette.
Bouche plus agréable. Des fruits noirs (cassis), du réglisse. Des épices (poivre et sel !) Amertume légère en finale
Note moyenne de 15,0. Le vin de la discorde: bonne moyenne mais des gros écarts d’appréciation.
image

Vin#4 – France, Roussillon, Château Saint Roch, Maury Sec “Kerbuccio” 2013

cépage Syrah, Mourvèdre, Grenache Rouge 95 points
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur idem au vin 3 (même assemblage, même millésime à 6 mois près). Plus vive.
Nez fruité (cassis), yaourt à la fraise. Boisé/fumé. Crème de marron.
Bouche poivrée, fruits rouges légers, cassis. Peu persistant. La sucrosité du pruneau.
Note moyenne de 14,4. Le vin français ne se démarque pas et reste dans le ventre mou du milieu.

Vin#5 – Italie, Abruzzes, Tenuta Ulisse, Montepulciano d’Abruzzo “Amaranta” 2013


Rouge 95 points
cépage Montepulciano
Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Couleur noire, de nuances carmines.
Nez cassis, floral (lilas) Vanille et bois frais (sciure).
Attaque un peu perlante pour certains. Bouche confiture de mûre. Prune et cuir. Un peu astringent. L’amertume lui donne un bonne longueur appréciée.
Note moyenne: 16,8. Très beau score pour ce vin qui de récolte aucune note en dessous de 14. C’est rare de voir un vin se démarquer autant par le haut.
image

Le Coin du statisticien.

Pas d’analyses statistiques pour l’instant pour cause de logiciel HS.

Les deux vins aux profils de couleur et aromatique très contrasté se voit jugé de la même façon (Vin#2 et Vin#4). Les deux vins les plus appréciés (Vin#5 et Vin#3) ont fait plaisir aux même personnes.

 

image

Posté par CyrilBasco à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 avril 2017

Descente verticale dans les gorges de Saint Emilion

Les habitudes de consommation actuelles nous font oublier que les vins de Bordeaux ont été réputés pour leur qualité de garde.

Nous n’avons plus les caves pour conserver longtemps nos bouteilles de vins, les restaurants que vous pouvons fréquenter ne vendent que les millésimes récents, achetant en flux tendu auprès du vigneron ou de leur agent. A moins d’avoir investi dans une cave enterrée sous nos maisons, nous avons rarement l’occasion de boire des vins de plus de 5 ans.

Heureusement, les propriétés bordelais avec leur gros volume de production d’une ou deux cuvées par domaine peuvent mettre de côté (physiquement dans le cave, et financièrement dans leur stock) des bouteilles de côté.
C’est ainsi que pour nous faire découvrir si nous aimons les vins quand ils prennent de la bouteille, Raphaël a profité de ses connexions avec les vignerons indépendants présents sur ses salons favoris pour nous assembler une caisse de 6 bouteilles de millésimes moins récents que ceux à la vente.

Nous sommes à côté de Saint Emilion, sur l’appellation Saint Goerges Saint Emilion avec le Château Troquart auquel nous avons achetés les 6 bouteilles de son oenothèque.

DSC_1215

Les bouteilles ont été dégustés de la plus jeune à la plus vielle mais sans connaitre le millésime, masqué. Et révèle seulement à la toute fin.

Les six vins dans l’ordre de la dégustation des 12 participants de la séance:


Vin#1 – Saint Georges Saint Emilion, Château Troquart, cuvée Auguste 2012

 

 
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur opaque, limite trouble (ni filtré, ni collé).
Nez café, cerise, mûre, un peu de verdeur (végétal).
Bouche astringente, fruité plus marqué qu’un nez. Austère
Note moyenne de 13,4.
image

 


Vin#2 – Saint Georges Saint Emilion, Château Troquart, cuvée Auguste 2010


   
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur plus foncée, reflet marron, orangé.
Nez plus complexe, pruneau, cacao, champignon de Paris, poivron rouge des notes d’oxydation: noix, alcool à brulé, solvant.
Bouche plus jeune que le nez. Cerise noire, noyau/amande.
De l’acidité

Note moyenne de 13,6.

Vin#3 – Saint Georges Saint Emilion, Château Troquart, cuvée Auguste 2008

   
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Couleur plus clair, transparent.
Nez cuir, agréable. De la noix, alcool et fraicheur mentholée. Un peu de ferraille, du sang frais.
Bouche assez courte, attaque ronde. Acidité persistante.
Note moyenne de 12,8.
image

Vin#4 – Saint Georges Saint Emilion, Château Troquart, cuvée Auguste 2006

   
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur foncée, brique.
Nez cuir, viande. épicé, boisé.
Bouche asséchante, fondue moins acide.
Note moyenne de 14,6.

Vin#5 – Saint Georges Saint Emilion, Château Troquart, cuvée Auguste 2003



 

 
Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Bouteille  bouchonnée. Non dégustée.
Nous ne saurons donc pas comment le Château Troquart aura géré la vinification de ce millésimé caniculaire.
Note moyenne.
 

Vin#6 – Saint Georges Saint Emilion, Château Troquart, cuvée Auguste 2002

   
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Couleur pas si marron pour la plus vieille bouteille de la séance.
Assez plat au nez (thé). Même profil que le vin#4 en plus animal. Fruit compoté, moins fruits noirs et plus réglisse.
Rond, pas d’astringence.
Note moyenne de 15,1. La meilleure note de la dégustation. Mais seulement significativement différente de la dernière note de la séance.

Le Coin du statisticien.

Pas de regroupement des vins suivant leur age.

Assez étonnamment deux millésimes très contrastés comme 2010 (Vin#2) et 2002 (Vin#6) semblent appréciés de la même façon.
Conformément à sa réputation, nos dégustateurs ont préféré les bordeaux plus vieux que ceux qu’ils ont en cave, le 2002 récoltant la meilleure moyenne.

image

Posté par CyrilBasco à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 avril 2017

De Nantes à Sancerre: les blancs de Loire en trois cépages

Remontée de la Loire au grès des trois cépages blancs qui bordent le plus long fleuve de France, avec un Melon de Bourgogne en Muscadet, deux chenins de part et d’autre de Tours et deux sauvignons au limite du Sancerre.

Les vins ont été ouverts deux heures avant la séance et maintenus au frais dans le réfrigérateur.

DSC_1204

Ils étaient servis en carafe dans l’ordre d’intensité de couleur croissante, les deux anciens de la série (millésime 2008) se retrouvant ainsi en fin de peloton.

Les cinq vins dans l’ordre de la dégustation des 16 participants de la séance (à l’aveugle):


Vin#1 – François Crochet, Sancerre, Le petit Chemarin, 2014
Acheté 21,50€ au salon de la Paulée des vins de Loire à Chartres.

Blanc de Loire

cépage Sauvignon
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
couleur claire.
Nez groseille à maquereaux, citron. Des notes florales , un peu de verdeur et de bois.

bouche marquée par l’acidité, piquante. Un soupçon d’amertume. Du litchi, de la pomme, du coing.
Intéressant à boire à l’apéro, suffisamment refroidi.
Note moyenne de 13,4. Le vin moyen de la séance: au milieu du classement sans qu’il puisse départager les dégustateurs.
image

 


Vin#2 –  _ Pierre Luneau-Papin, Muscadet Sèvre et Maine sur lie, Vera Cruz, 2015
Acheté 13€ au salon de la Paulée des vins de Loire à Chartres.

Cépage Melon de Bourgogne Blanc de Loire
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
Nez fruité: mirabelle, pêche, pomme, abricot sec. Ou autre (champignon, civet).
En bouche plus végétal que agrumes. Semble plat, neutre et court mais plus équilibré que le précédent. Des touches fumées, avec un peu d’amertume en finale.

Note moyenne de 12,3. Parmi les deux vins les moins appréciés de la séance.

Vin#3 – Matthieu Vallée, Château Yvonne, Saumur blanc 2015
Acheté 22€ au salon de la Paulée des vins de Loire à Chartres.

Blanc de Loire cépage Chenin
Ce que les dégustateurs en ont pensé:
Nez groseille à maquereaux. Des notes sucrées (réglisse, banane, abricot sec). Des odeurs lactées et de cave humide agréable.
bouche sur le fruit confit (coing, pomme). De la banane flambée à l’armagnac, voire de la vodka au coing. Un peu de fleur de sureau.
Bonne impression générale
Note moyenne de 14,5. Le leader de la séance, même si les trois du podium ne sont pas significativement différents.
image

Vin#4 – Bernard Minchin, La Tour Saint-Martin, Ménetou-Salon, Honorine 2008
Acheté au Salon des Vignerons Indépendants en 2010 ?

Cépages Sauvignon blanc Blanc de Loire
image Ce que les dégustateurs en ont pensé.
bombe au nez. De l’asperge verte, du poivron vert. Coing fermenté, jus de goyave. De la groseille à maquereaux trop mûre. La douceur entre banane cuite et bonbon à l’ananas.
En bouche, du litchi, de l’acidité. Les fruits exotiques très/trop murs. De la fumée.
Note moyenne de 11,4. Ses amateurs ne sont pas assez nombreux pour compenser son effet répulsif chez certains. Plus mauvaise moyenne de la séance (équivalent au vin#2)

Vin#5 – Jacky Blot, Domaine de la Taille au Loup, Montlouis sur Loire, Remus Plus sec, 2008
Acheté sur Internet , estimée à 28€ (vente enchère 2017)

Blanc de Loire

cépages Chenin

L'avis de Gault&Millau sur le vin Domaine de la Taille aux Loups Montlouis-sur-Loire Remus 2008, Blanc “Comparer un meursault et un montlouis n'est pas dans nos habitudes, mais là, nous devons avouer que l'équilibre, la richesse et la patte bourguignonne de l'élevage nous y obligent. Foncez: ce vin traversera les décennies!

Ce que les dégustateurs en ont pensé:.
Nez Saucisse fumée, mie de pain, yaourt à la fraise fumée, miel de châtaigne, caramel.
En bouche, la sensation d’acidité partage les dégustateurs. De l’amertume. Du fruit (pomme, coing, agrume, pêche, litchi). Plus de fraicheur que le précédent.
Sensation d’alcool du Cointrau ou du pineau des Charentes avec un peu de pruneau.
Note moyenne de 13,9. Le dauphin de la séance qui rate la première marche à cause des dégustateurs déconcertés par ce profil de vins vieux.
image

Le Coin du statisticien.

image

Avec 16 dégustateurs, trois groupes de vins ressortent. Le Vin#3 est le plus consensuel. Et le Vin #4  a beaucoup trop “pas plu” et se ressort comme le vin de la discorde.

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

 

Le vin#4 a permis d’illustrer que le vieillissement du vin peut le faire sortir du registre de la séduction.

Les deux vins les plus proches Vin#3 et Vin#4 sont opposés par l'âge (2015 contre 2008) et le cépage (Melon contre Chenin), mais se retrouvent apprécié de la même façon.